Homme de l'ombre

Homme de l’ombre

La traversée du monde noir, frôler la mort puis renaître, la vie apparaît comme un rêve. 

Quel est donc ce fer ? Le sang imbibe les rouages.
Les poissons nagent en banc dans les nuages.
Dans les cimes, le vent, les louanges me soulage.
Je rame avec mes ancêtres sur le fleuve du courage.